Découvrir l'architecture écossaise

bill-mackie-1089944-unsplash (1).jpg

Hello, World!


Cobble Tales et E-City Chauffeur lancent une collaboration en 2019, afin de proposer une expérience à la fois unique et originale en Ecosse : un circuit privé et personnel à la découverte des merveilles architecturales de la région de Fife (au nord d’Edimbourg) et de la ville de Dundee.

Si l’Ecosse est une destination proposant l’évasion, le retour aux sources et la communion avec la nature, elle n’en reste pas moins un pays riche et foisonnant , par ses Arts, sa littérature mais aussi et surtout par son architecture.

Explorez et découvrez des sites remarquables en compagnie de votre guide spécialisé et de votre chauffeur personnel, le tout à bord d’une magnifique berline Tesla Model S entièrement électrique. Olga de Cobble Tales, co-conceptrice de ce circuit, est l’auteure de cet article de blog, et vous en dit plus ci-dessous sur cette excursion exceptionnelle.

Pour plus d’informations, contactez-nous par courriel : info@e-citychauffeur.com ou hello@cobbletales.com.


FIFE ET DUNDEE : DES COTTAGES ÉCOSSAIS AUX « STARCHITECTES ».

Par Olga Gogoleva de Cobble Tales

Pour ces amoureux de l’architecture, souhaitant s’aventurer au delà d’Edimbourg, la route côtière de Fife permet une magnifique excursion, grâce à un mélange grisant de styles historiques et de « starchitecture » à la pointe des nouvelles techniques.

Le Pont de la Forth

Le passage le long de ce pont ferroviaire, mastodonte de la décennie 1890, est l’un des moment fort d’un trajet vers la région de Fife. Aujourd’hui reconnu au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce dernier fût une étape marquante dans l’innovation des techniques de construction, à l’heure du développement du voyage en train. Les célèbres tons ocres industriels de ses structures de taille variable donnent à l’édifice une certaine élégance et une grâce au dessus de ses bases de granite.

L’architecture baronniale écossaise


Plus au Nord, les petits villages côtiers tels que St Monans et Crail offrent de charmantes balades au grés de rues pittoresques et de ports fascinants.

La plupart des bâtisses de Crail sont protégées, donnant ainsi au visiteur la sensation de soudain se retrouver au 17ème siècle. Le 21ème siècle n’a quasiment pas laissé d’empreinte le long des ruelles ponctuées de cottages aux ravalements blancs et aux pignons à gradins.

On peut le constater à Crail, la texture grossière de ces ravalements traditionnels écossais fût enlevée de la majorité des bâtisses, laissant la pierre de grès nue face aux éléments. Là où ils ont été préservés, ou appliqués de nouveau, cet enrobé blanchâtre fait ressortir les reliefs de ces formes écossaises, notamment lorsque le soleil y dessine de belles ombres.

L’on peut trouver un parfait exemple de cette technique au Golf Hotel, un bâtiment protégé, où la fonction de la tour d’escalier est exprimée par un volume encorbellé au dessus de la rue. De belles décorations en pierre de taille étaient fréquemment utilisée pour encadrer les ouvertures et pour servir de pierres angulaires. Sur certaines bâtisses, notamment à St Monans, les habitants cherchant à égayer leur environnement ont peint ses détails dans des couleurs vives, ajoutant au caractère pittoresque du lieu et délaissant un peu la précision historique.

A St Monans et à Crail, observez les autres éléments traditionnels comme les tourelles de coin aux toits coniques, les pierres datées et les « skewputs » ornés.

Les pavillons « Maggie’s Centres »

En passant par la petite ville de Kirkcaldy, il est aisé de faire un court détour pour y découvrir le Maggie’s Centre de Zaha Hadid, recroquevillé sous une allée d’arbres, à côté d’un imposant hôpital. Les surfaces sombres des extérieurs y sont presque une extension de l’asphalte du parking, faisant presque office d’alcôve protecteur de intérieur lumineux et sensible du pavillon. Les murs se replient pour devenir des plafonds, le tout à l’intérieur de cette enveloppe d’asphalte.

L’expérience de cet environnement hospitalier est accentuée par les surfaces tranchantes de l’extérieur, créant ainsi un puissant sentiment de contraste lorsque l’on pénètre dans l’univers totalement différent à l’intérieur, un monde d’espaces lumineux aux formes sensuelles, orné de colonnes de lumières et créant un sentiment d’espoir chaleureux. Le personnel, lui aussi accueillant, sera toujours heureux de proposer une visite informelle au visiteur occasionnel.

Particularité de la plupart des pavillons « Maggie’s Centres », la baies vitrées donnent directement sur un jardin paysager, dans le but de contribuer au bien-être mental des patients et de leurs familles. « Les expériences de l’espace peuvent élever l’esprit », selon Zaha Hadid.

En contraste avec le pavillon de Kirkcaldy, le pavillon « Maggie’s Centre » de Dundee siège seul, isolé au cœur du paysage. Suite à une demande personnelle de Charles Jencks, architecte paysager, critique architectural et veuf de Maggie Jencks, l’architecte Frank Gehry a produit ici son premier bâtiment au Royaume-Uni. Il s’agissait alors du plus récent des pavillons « Maggie’s Centre », une structure amenée à contribuer à la renommée mondiale de Maggie’s et qui lança une succession de projets liés aux « starchitectes ».

La tour, évocation des pigeonniers écossais, se détache sur le paysage. Exemple d’un modernise baroque modéré de Gehry, le pavillon offre un espace plus calme que la plupart des bâtisses ayant rendu Gehry célèbre. Le tout étant bien entendu organisé pour créer un environnement agréable.

A l’intérieur de ce cottage blanc, les poutres de bois élancées, et soutenant le toit ondulé, changent constamment d’angle, offrant ainsi un espace au caractère domestique. Comme pour tous les « Maggie’s Centres », l’espace se concentre autour de la table de la cuisine, où les interactions sociales auront lieu, par exemple à l’heure du thé. Les vues s’orientent vers un labyrinthe paysager dessiné par Arabella Lennox Boyd en s’inspirant de la cathédrale de Chartres et de la sculpture « Another Time X ».

Depuis le jardin, on découvre l’intention première de Gehry : produire une bâtisse rendant hommage aux constructions basses traditionnelles (« But’n’Ben »).


Le Musée V&A de Dundee

Le nouveau Musée V&A de Dundee, conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma, est un étape incontournable en Ecosse pour tout amateur d’architecture.

Partie intégrante du programme de régénération des rives de Dundee, le premier musée du design en Ecosse produit une nouveau lien entre la ville et le fleuve de la Tay, en allongeant, étirant et pliant ses formes au dessus de l’eau. Le vide entre les deux volumes du bâtiment marque l’entrée de la promenade le long de la Tay, mettant en scène un moment marquant de la découverte des extérieurs du musée.

Les murs inclinés, mis en relief par les blocs de bétons in situ, invitent et accueillent les visiteurs.

Inspirés des falaises des îles Orcades, les façades arborent des dalles de béton préfabriquées, agencées par couches successives et à angles variés. En effet, on a la sensation de s’approcher d’une falaise lorsque l’on entre dans ce musée. Dans le foyer, les panneaux de bois créent un espace apaisé, s’élevant vers ce que Kuma appelle « le salon pour la ville ». Le musée propose une exposition permanente ainsi qu’un espace dédié aux expositions temporaires sur le design.

Avec un tel éventail de bâtiment marquants à découvrir, E-City Chauffeur propose une excursion idéale autour de Fife et de Dundee, à bord d’une magnifique berline électrique.

Contactez-nous pour en savoir plus et pour découvrir l’architecture de Fife et de Dundee à bord d’une Tesla Model S. Ce circuit architectural sera une expérience unique et personnelle en Ecosse.

Pour plus d’information sur les sites remarquables de Fife, visitez le suite suivant t http://www.welcometofife.com/lovefifearchitecture.

Nicolas Loisel